Vous n'êtes pas connecté. Se connecter  S'inscrire
Pour connaître nos derniers bons plans et actus:

Gagner de l'argent en devenant livreur indépendant pour des sociétés comme Deliveroo, Ubereats ou Foodora

Depuis 2016, le nombre de startups proposant la livraison de colis ou de repas a explosé. Ces entreprises font presque toutes appel à des coursiers indépendants rémunérés à la course et dont vous pouvez également faire partie pour peu que vous possédiez un vélo et un peu d'endurance.

Le paiement se fait à la course ou à l'heure, plus les pourboires et cette activité peut être assez lucrative pour constituer une activité principale.

Quels sont les entreprises faisant appel à ces livreurs indépendants? Quels sont les démarches à effectuer pour déclarer ses revenus? Quels sont les avantages/risques de ce métier?

Vous saurez tout en lisant notre dossier!

Rédigé par Erwan (Lafouine), publié le 7 février 2017
Mis à jour le 31 août 2017
Droit d'auteur: leaf / 123RF

La livraison rapide à domicile ou au travail: un secteur en pleine expansion

Après Paris et Lyon, l'entreprise UberEATS, spécialisée dans la livraison de repas à domicile (et filiale du célèbre Uber), est désormais présente à Bordeaux depuis le début de l'année et bientôt dans de nombreuses autres agglomérations. Il se pourrait même qu'UberEATS signe bientôt un partenariat en France pour la livraison de repas MacDonald, comme c'est le cas depuis peu aux Etats-Unis.

C'est que le secteur de la livraison rapide (en moins de 30 minutes), qu'il s'agisse d'un repas ou d'un colis, est en plein essor et de nombreuses startups comptent s'adjuger une part du gâteau. Certaines sont spécialisées dans la livraison de repas au travail ou à domicile (UberEATS donc, mais également Foodora, Deliveroo, Foodcheri, Nestor...) tandis que d'autres proposent la livraison de colis en tout genre à des entreprises ou des particuliers (comme Stuart ou Couriier par exemple).



Ces entreprises font appel à des coursiers indépendants payés à la course

Si vous désirez gagner de l'argent pendant votre temps libre, ou même en faire un emploi à plein temps, alors sachez que la plupart des startups citées plus haut font appel à des livreurs indépendants à vélo, payés à la course ou à l'heure. Le principe: armés de leur smartphone et grâce à une application dédiée, les livreurs peuvent sélectionner une course dans leur secteur, aller chercher le colis ou le repas et l'ammener au domicile ou sur le lieu de travail du client.

Si le paiement a lieu à la course, alors l'objectif pour le coursier sera de réaliser un maximum de livraisons dans une zone géographique la plus restreinte possible afin de maximiser leurs revenus. De plus, puisque qu'aucun contrat ne lie le coursier et le service de livraison, il est tout à fait possible de fonctionner avec différentes plateformes concurrentes afin de multiplier ses posibilités de livraisons et tester l'entreprise qui vous rapportera le plus.

Demandes de livraison selon l'heure de la journée
(source: UberEATS)

Paiement à la course et/ou à l'heure, pourboire en option

La plupart des startups de livraison rapide servent uniquement d'intermédiaire entre l'entreprise qui envoit le colis (un restaurant vendant un repas par exemple) et le client réceptionnant ce colis. Le prix de la livraison (c'est à dire le salaire du coursier) est réparti entre ces deux parties. Les startups comme UberEATS se paient en prennant une commission sur le montant de la course.

Un exemple concret: si un client utilise l'application UberEATS pour commander un repas. Le coursier gagnera 3.5€ pour la livraison + 1.3€ par kilomètres parcourus (aller simple du restaurant jusqu'au client - montants au 1er février 2017). Pour une livraison à 2 km du restaurant, il gagnera donc 6,10€. Il faut cependant soustraire à cette somme la commission de UberEATS (25% du montant de la course). Il vous restera donc finalement 4,57€ à vous mettre dans la poche. Cette somme vous sera versée directement via l'application. De plus, vous pourrez également recevoir quelques euros supplémentaires sous forme de pourboire, qui lui ne sera pas soumis à la commision de UberEATS.

D'autres startups rémunèrent également les coursiers à la livraison (Deliveroo par exemple). Certaines préfèrent une rémunération à l'heure (comme Stuart ou Couriier) ou proposent à la fois un paiement à l'heure et à la livraison (Foodora, Popchef, Nestor...etc.). Selon la compagnie, il est parfois possible d'obtenir certains bonus, comme par exemple un salaire à l'heure plus élevé le weekend ou par temps de pluie.

Dans tous les cas, les pourboires donnés par les clients à la fin de la livraison tombent directement dans la poche du coursier et peuvent représenter à la fin de la journée une part non négligeable du salaire.

Au final, si vous avez une dizaine d'heures par semaine à consacrer à livrer des colis ou des repas, cela peut représenter entre 500 et 1000€ de revenus selon les plateformes de livraison et les pourboires que vous réussirez à obtenir (sens du relationnel et amabilité conseillés). Il est même possible d'en faire son activité principale pendant quelques temps (mais il nous semble compliqué de faire plusieurs dizaines d'heure de vélo par semaine pendant plus de quelques années).


Mis à jour du 31 août 2017: Alors que certains livreurs pour Deliveroo étaient encore payés à l'heure (7,50€/h) ET à la course (entre 2 et 4€/course), ceux-ci ont été contactés le mois dernier par la compagnie pour leur signifier que ce type de rémunération prennait définitivement fin. A la place, un paiement de 5€/course en province ou 5,75€/course à Paris (comme cela est proposé à tous les nouveaux coursiers Deliveroo depuis plus d'un an). Selon ces coursiers, ce type de rémunération fait baisser leur salaire, et ceux-ci ont manifesté contre cette "précarisation de leur contrat de travail" (voir cet article du NouvelObs plutôt négatif sur la rémunération des livreurs chez Deliveroo).

La compagnie, elle, affirme que les livreurs font en moyenne 3,2 livraisons par heure, ce qui représenterait donc une rémunération de 16€ brut par heure en province, soit environ 12€ net, bien supérieur au SMIC (7.52€ net). D'après les livreurs, ce rythme de 3,2 livraisons/heure n'est pas réaliste et il faudrait plutôt compter sur un peu plus de 2 livraisons/heure, ce qui représenterait tout juste le SMIC.

Si vous-même êtes ou avez été livreur chez Deliveroo, n'hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire, cela aiderait beaucoup les lecteurs de cette page!




Quelques avantages à être coursier indépendant

Qui dit indépendant, dit flexibilité des horaires et des dates. C'est l'un des points forts de ce bon plan pour gagner de l'argent: le coursier est libre de choisir ses livraisons selon ses disponibilités. La gestion des courses est simple, via l'application de la startup disponible sur smartphone. Les zones de livraisons sont également souvent limitées à un espace restreint en ville, ce qui permet au coursier de réaliser plusieurs livraisons en relativement peu de temps.

Autres avantages: la plupart des plateformes de livraison permettent à leurs coursiers d'obtenir des réductions chez des enseignes de vente et de réparation de vélo. Il est également parfois possible d'avoir des prix réduits chez des restaurants partenaires (Deliveroo et Stuart par exemple). Popchef quant-à lui distribue gratuitement les repas invendus du jour à ses coursiers, ce qui represente un cadeau d'une quinzaine d'euros.

Petite précision tout de même au sujet du sac de livraison, qui doit être isotherme et étanche si vous livrez des repas: certaines plateformes de livraison fournissent gratuitement ce sac, d'autres le prêtent contre une caution qui vous sera rendu lorsque vous le rapporterez (caution de 80€ chez UberEATS par exemple). Vous pouvez aussi utilisez votre propre sac si celui-ci convient. Une photo pourra vous être demander pour vérifier que le transport du repas se fait dans de bonnes conditions.


Pas de livraisons possibles en scooter ou voiture!

En France, selon le code du travail, tout déplacement motorisé de marchandise relève du transport public, qui est strictement réglémenté. Cela signifie que contrairement à un coursier à vélo, un coursier équipé d'un véhicule motorisé (scooter, mobylette, moto, voiture...) devra obligatoirement avoir une attestation de capacité de transport (que l'on peut obtenir après une formation de 2 semaines coûtant jusqu'à 2500€) et être inscrit au Registre National des Transporteurs afin d'obtenir une autorisation d'exercer et une licence de transport.

Ces conditions nous semblent difficilement réalisables pour une personne ne désirant excercer ce métier qu'en tant qu'activité complémentaire, ou n'ayant pas une expérience préalable dans le domaine de la livraison. Cela signifie que la livraison par scooter, moto ou voiture ne sera pas possible pour la grande majorité des coursiers indépendants.

Les startups employant des livreurs indépendants listent parfois la livraison par scooter ou voiture comme une possibilité mais ne demandent pas forcément les justificatifs nécessaires à un tel mode de livraison. Il y a cependant fort à parier que la législation se durcira bientôt car cette situation fait grincer les dents des professionnels de la livraison qui eux sont sévèrement contrôlés. Dans le futur, les plateformes utilisant des livreurs indépendants seront sûrement beaucoup plus surveillées et limiteront au maximum l'utilisation de véhicules motorisés par des coursiers ne possédant pas toutes les autorisations nécessaires. Certaines d'entre elles indiquent d'ors-et-déjà que les livraisons ne doivent être réalisées qu'à vélo.

A noter: les vélos à assistance électrique ne sont pas considérés comme des véhicules motorisés.


Dans quelles villes peut-on travailler en tant que coursier indépendant?

Paris et Lyon sont les villes présentant le plus de possibilités pour les coursiers indépendants car de nombreuses startups de livraison rapide y sont déjà implantées. Cependant celles-ci se développent très vite et gagnent progressivement de plus en plus d'agglomérations de taille plus réduite (Lille, Bordeaux, Nantes, Marseille...). Si vous désirez devenir coursier pour payer vos études ou simplement arrondir vos fins de mois, le mieux est de vérifier régulièrement sur les sites de ces compagnies si votre ville fait partie des nouveaux lieux desservis.



Les obligations du coursier indépendant: statut d'auto-entrepreneur, smartphone, casque et vélo.

Les accessoires obligatoires du coursier indépendant sont tout d'abord le vélo, le casque (indispensable et sans doute bientôt obligatoire pour tous les cyclistes) et le smartphone sans lequel il n'est pas possible de sélectionner ses courses. La plupart des startups spécialisées dans la livraison fournissent également différents équipements très utiles comme par exemple: un sac à dos adapté au transport des repas ou colis, un gilet jaune, un support de smartphone pour vélo, une veste de pluie ou même parfois une batterie externe (ce qui nous semble effectivement indispensable, le téléphone étant utilisé à la fois pour choisir ses courses et comme GPS, ce qui draine rapidement sa batterie).

Bien évidemment, si vous gagnez de l'argent en tant que coursier indépendant, il vous faudra déclarer votre activité de service afin de justifier cette rentrée d'argent. Pour cela, il existe différentes possibilités: création d'une SARL, d'une entreprise individuelle, ou se déclarer en tant qu'autoentrepreneur.

Cette dernière possibilité nous semble être la solution la plus simple pour déclarer des revenus en complément d'une activité principale, ou en tant qu'activité principale si les revenus ne dépassent pas le seuil limite de 33100€ par an imposé par ce statut. Se déclarer en tant qu'auto-entrepreneur (et donc créer sa micro-entreprise) est rapide et le paiement des charges sociales relativement simple. La déclaration du chiffre d'affaire se fait tous les trimestres en même temps que le paiement des charges.

Si vous désirez vous déclarer en tant qu'auto-entrepreneur, vous pouvez obtenir toutes les informations nécessaires sur le portail officiel des micro-entrepreneurs et y faire les démarches en ligne.

Vous devrez également vous immatriculer (gratuitement pour les auto-entrepreneurs) au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Ne vous laissez pas rebuter par ces démarches et n'hésitez à demander de l'aide auprès de la startup pour laquelle vous désirez devenir coursier. Ils sont habitués à guider leurs livreurs dans ces démarches.


Quel est le montant des charges sociales à payer pour un coursier indépendant déclaré en tant qu'auto-entrepreneur?

Si vous devenez auto-entrepreneur afin de déclarer vos revenus perçus en tant que coursier indépendant, vous serez imposé à hauteur de 25-26% de ces revenus environ.

    Parce qu'il est parfois difficile de s'y retrouver, voilà la liste des charges à payer dans le cadre de ce statut (montants au 1er janvier 2017):
  • 23.1% de cotisations sociales (pour "prestations de services").
  • 1.7% supplémentaires pour le "versement fiscal libératoire" (optionnelle, disponible sous certaines conditions et très pratique, vous permettant de payer directement les impôts sur le revenu lié à votre activité de livreur, sans avoir besoin de les additionner à votre déclaration de revenus de l'année).
  • 0.2% pour la Contribution à la Formation Professionnelle (CPE).
  • 0.044% pour la "Taxe pour frais de chambre consulaire" ("prestations de services").

Ces 4 impôts sont à payer en ligne en même temps que vous déclarez votre chiffre d'affaire trimestriel.

A partir de la 2ème année d'existence de votre micro-entreprise, il est également nécessaire de payer la "contribution foncière des entreprises" (CFE) à la fin de l'année. Le montant de la CFE varie de 214€ au minimum à plus de 1000€ si vous vous approchez du seuil maximal de 33100€ de chiffre d'affaire autorisé pour un auto-entrepreneur (en "prestation de service"). Dans cette fourchette, le montant de la CFE dépend également de la commune dans laquelle vous avez déclaré votre micro-entreprise.

Concrètement, un coursier indépendant déclarant 2000€ de revenus trimestriels (ce qui nous semble largement atteignable pour quelqu'un désirant travailler en plus de ses études par exemple) devra payer 500.88€ d'impôts sur ces revenus, auxquels il faut ajouter la CFE.



Les choses à savoir et les précautions à prendre avant de vous lancer

Attention cependant, tout n'est pas rose pour les coursiers indépendants. Comme d'autres métiers du même genre (chauffeur indépendant pour Uber par exemple), aucun contrat ne lie le livreur et la plateforme de livraison. Cela signifie que le coursier est totalement libre de son emploi du temps, mais également qu'il ne percevra aucun revenu s'il se retrouve dans l'impossibilité d'effectuer ses livraisons, en cas de maladie ou de blessure par exemple. Afin de pallier à cette éventualité (ou du moins d'en limiter les conséquences), il peut être intéressant de souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (renseignez-vous pour qu'elle soit adaptée au métier de coursier indépendant) et une complémentaire santé (aussi appelée Mutuelle) si vous n'en avez pas déjà une.

Par ailleurs, en tant qu'auto-entrepreneur, vous ne cotiserez pas à l'assurance chômage, et ne bénéficierez pas de congés payés ou de jours fériés rémunérés. Si vous n'exercez ce métier que pour avoir un revenu complémentaire (pour payer vos études par exemple) alors cela n'a pas beaucoup d'importance. En revanche si vous désirez en faire votre métier à temps plein, alors il faut être conscient qu'il vous faudra travailler davantage pour payer vos vacances.


Les principales startups recrutant des coursiers indépendants:

Ces données sont données à titre indicatif et susceptibles d'évoluer rapidement. Cliquez sur le nom de la startup pour visiter le site d'inscription réservé aux coursiers.

  • Couriier:
    Villes desservies: Paris et sa banlieue.
    Type de livraison: colis.
  • Deliveroo:
    Villes desservies: Aix en Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse.
    Type de livraison: repas.
  • Foodchéri:
    Villes desservies: Paris et sa banlieue.
    Type de livraison: repas.
  • Foodora:
    Villes desservies: Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Paris.
    Type de livraison: repas.
  • Nestor:
    Ville desservie: Paris.
    Type de livraison: repas.
  • Popchef:
    Ville desservie: Paris.
    Type de livraison: repas.
  • Resto-in:
    Villes desservies: Paris, Lyon, Marseille.
    Type de livraison: colis.
  • Stuart:
    Villes desservies: Paris, Lyon.
    Type de livraison: colis.
  • UberEATS:
    Villes desservies: Paris, Lyon, Bordeaux.
    Type de livraison: repas.

N'hésitez pas à nous indiquer dans les commentaires si vous connaissez d'autres entreprises employant des coursiers indépendants (et non pas salariés) que nous pourrions ajouter à cette liste. Si vous-même avez testé le métier de livreur à vélo indépendant, donnez-nous votre avis sur cette expérience!


Le métier de coursier indépendant en résumé:

  • Avantages:
    - Flexibilité de l'emploi du temps
    - Relativement bien payé pour une activité complémentaire
    - Possibilité de livrer pour différentes startups en alternance, selon les demandes
    - Faites du sport en gagnant de l'argent!
    - Idéal pour gagner de l'argent pendant ses études (mieux que McDo?)
  • Inconvénients:
    - Livraison en vélo uniquement (légalement)
    - Eprouvant physiquement sur le long/moyen terme
    - Pas de revenu en cas de blessure ou de maladie
    - Pas de cotisation pour le chômage


Si vous aimez cet article, n'hésitez pas à le citer ou à partager cette page (en haut à gauche).

Aimez notre page Facebook pour connaître nos derniers bons plans et actus:


Ces sujets peuvent également vous intéresser:
- Gagner de l'argent en répondant à des sondages payés
- Economisez en changeant pour une banque en ligne: notre grand dossier comparatif



Commentaires par Disqus
Tous les logos affichés et les marques citées sur Bons-plans-de-la-toile.com appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Copyright © 2007-2017 Bons-plans-de-la-toile.com - Tous droits réservés - Mentions légales - Vie privée - Edité par Good Moove